Rapport du VG : Redford a gaspillé les fonds publics

Le 7 aout dernier, au lendemain de la troisième démission de l’ancienne première ministre de l’Alberta, Alison Redford - cette fois à titre de députée pour la circonscription Calgary-Elbow - le vérificateur général de l’Alberta a rendu son rapport sur les dépenses du cabinet de la première ministre et le service de transport aérien de l’Alberta (ATS). 
 
« La première ministre Redford et son bureau on fait un usage inapproprié de fonds publics » : c’est avec cette phrase que le bureau du vérificateur général (VG) entame la longue liste de conclusions du rapport demandé par Mme Redford elle-même en mars 2014, alors qu’elle était toujours la première ministre de l’Alberta, chef du parti progressiste-conservateur de l’Alberta et députée pour Calgary-Elbow. 
 
« De façon constante, les documents fournis par la première ministre et son entourage n’ont pas été en mesure de démontrer que l’usage qu’ils avaient fait des fonds publics était raisonnable et adéquat, notamment en ce qui a trait à certains voyages, à l’utilisation de biens publics [les avions gouvernementaux] et des choix d’hébergement », a expliqué le vérificateur général, Merwan N. Saher, en conférence de presse. (traduction libre)

« Par exemple, les services d’un chef cuisinier, qui n’étaient pas nécessaires, mais qui ont néanmoins été réquisitionnés, ont engendré un cout “injustifiable” de 173 000 $ », a-t-il illustré.
 
Le bureau du VF a ainsi noté des dizaines d’exemples de dépenses injustifiables que ce soit des couts engendrés lors de séjours à l’extérieur, ou des déplacements entièrement financés par des fonds publics bien que servant aussi — et dans certains cas exclusivement — à des fins partisanes ou personnelles.
 
Comme M. Saher l’a fait valoir, il est difficile d’identifier des responsables dans cette affaire. D’un côté, il affirme que les membres du personnel interrogés ainsi que la première ministre ont tous nié être au courant d’abus commis par le cabinet de la première ministre. Selon lui, il est bel et bien probable que Mme Redford n’ait pas été au courant, n’étant pas personnellement responsable de la planification de ses déplacements. De l’autre côté, M. Saher a constaté que lesdites dépenses étaient révisées par un nombre si important de personnes et de bureaux que la responsabilité pour leur approbation semblait se dissiper. 
 
Ainsi, le rapport a été immédiatement remis à la Gendarmerie royale du Canada afin qu’elle puisse mener « toute enquête qu’elle jugera nécessaire », a clamé le ministre de la Justice et procureur général de l’Alberta, Jonathan Denis.
 
En attendant, le vérificateur général a formulé six recommandations à l’attention du gouvernement provincial à la suite de ses découvertes. De manière générale, il recommande plus de transparence, et particulièrement plus de supervision en ce qui a trait aux demandes provenant du Cabinet, notant qu’on répondait souvent à celles-ci en contournant les règles et en pliant des principes. Ceci serait un résultat de ce que M. Saher a qualifié d’« aura de pouvoir » émanant de l’entourage de la première ministre.
 
Dans les quatre minutes suivant la sortie publique du rapport, le premier ministre intérimaire Dave Hancock s’est empressé d’annoncer que le gouvernement acceptait l’ensemble des six recommandations formulées par le bureau du vérificateur général et que l’implémentation de celles-ci serait la priorité du gouvernement dès maintenant et pour les années à venir.
 
« Nous prenons des mesures immédiates pour les appliquer intégralement », a-t-il assuré, soutenant que le Parti s’engageait sur le champ à rembourser le gouvernement pour le cout des vols qui, selon les conclusions du VG, ont été effectués principalement à des fins partisanes.
 
Pour en savoir davantage au sujet de ladite « aura de pouvoir », ainsi que sur les failles du programme ATS et l’affaire des passagers fantômes, surveillez votre l’édition du 21 aout du Franco Calgary et sud de l’Alberta. 
 
Pour vous abonner au Franco et recevoir le mensuel de Calgary et du sud gratuitement, renseignez vous ICI
 
 
Photo: Wikipedia
 
 
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut