C’est confirmé : le 31 mars 2014, le Conseil de développement économique de l’Alberta (CDÉA) emménagera dans les anciens locaux du Centre collégial de l’Alberta, dans La Cité francophone d’Edmonton.

« Nous voyons l’avantage d’être au cœur des associations franco-albertaines, déclare le président et directeur général du CDÉA, Marc Tremblay. Ce rapprochement physique avec la communauté nous permettra de travailler en collaboration plus étroite avec les associations. […] De plus, l’argent du loyer du CDÉA restera désormais dans la francophonie! »


Un bail d’une durée de cinq ans a été signé le 13 mars dernier et M. Tremblay avance avec confiance que le CDÉA en sortira gagnant. Le 19 juin prochain, il sera d’ailleurs possible de jeter un œil aux nouvelles installations, puisque le CDÉA organisera une journée portes ouvertes, le même jour que l’assemblée générale annuelle.

Le Centre d’excellence en entrepreneurship
Ce n’est pas pour avoir des bureaux plus spacieux que le CDÉA a décidé de quitter son bâtiment, sur l’avenue Whyte – il disposait de 2400 pieds carrés, contre 2700 pieds carrés pour les nouveaux espaces – mais parce que la configuration pourrait permettre la mise en place de son prochain grand projet.

La nouvelle adresse permettra entre autres au CDÉA de disposer de bureaux supplémentaires, ainsi que d’une salle de classe équipée de 16 stations informatiques, laquelle pourrait être utilisée pour donner des formations, par exemple sur les plans d’affaires ou les réseaux sociaux.

Quant aux bureaux, ils pourraient être loués à des entrepreneurs qui, en ayant un bureau au cœur du CDÉA, pourraient profiter de l’expertise et des conseils de l’équipe : c’est là l’âme du projet de Centre d’excellence en entrepreneurship que le CDÉA est en train de développer.

En plus d’une offre d’espace et de services, « ce projet permettrait au CDÉA d’offrir encore plus de support aux entrepreneurs francophones et bilingues », fait remarquer Marc Tremblay.

Le Centre d’excellence offrirait trois niveaux de support. Pour l’entrepreneur de partout en Alberta, le CDÉA offrirait un support personnalisé et soutenu à distance, en plus d’une adresse virtuelle. Pour ceux qui se déplaceront quelques fois par mois et voudront utiliser les postes de travail informatiques, il serait possible pour lui d’adhérer à un service de style « sans rendez-vous », et d’aller chercher des conseils quand il en aura besoin.

Finalement, un service complet serait aussi offert : le client disposerait de son propre bureau à l’intérieur du CDÉA. Il pourrait travailler en étroite collaboration avec les conseillers, et pourrait utiliser les aires communes, comme la salle de rencontre.

« Pour un entrepreneur qui travaille à la maison, un bureau lui permettrait de briser son isolement et de se professionnaliser, en plus de lui donner l’opportunité de partager avec d’autres entrepreneurs », fait ressortir Marc Tremblay.

Le projet sera soumis au programme Diversification de l’économie de l’Ouest Canada du gouvernement fédéral ce printemps, et une réponse est attendue au plus tôt en septembre.


Et bien que le plan reste à peaufiner, et que les balises du service ne sont pas encore fixées, deux des six bureaux potentiellement dédiés au Centre d’excellence sont déjà loués par la compagnie bilingue oohoo IT Services, qui est présentement situé au Campus Saint-Jean alors que la compagnie de traitement d’eau Bionest s’est, de son côté, engagée à soutenir le développement du projet.

« Nous gardons la porte ouverte pour les compagnies privées qui, comme Bionest, voudraient s’associer au projet », glisse M. Tremblay.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut