Des marchands et des consommateurs ravis!

Le premier Marché agricole du Quartier francophone à La Cité francophone a été un succès. 

 

Malgré la température incertaine et les petites averses de pluie, les objectifs des organisateurs du marché ont été atteints, même dépassés. 

 

Selon le coordonnateur du projet, Jean-Michel Dentinger, près de 1000 personnes se sont présentées à La Cité francophone le 16 juin dernier. « On espérait avoir 300 visiteurs. Pour une première, ça aurait déjà été très bien. Ça a complètement dépassé nos attentes », s’exclame-t-il. 

 

Jean-Michel Dentinger souligne les efforts à la promotion de l’évènement, notamment les 7500 accroches-portes distribuées dans les environs de La Cité francophone, de la 75e à la 99e Rue. « Notre objectif était d’en distribuer 1000 en porte-à-porte, donc on va continuer cette semaine », ajoute le coordonnateur. 

 

Les marchands présents, une vingtaine lors de ce premier marché, étaient ravis de la tournure de l’évènement. « Nous avons un kiosque à d’autres marchés à Edmonton. Je crois que ce marché est beaucoup mieux que les autres. Premièrement, c’est facile à trouver. Les gens viennent aussi pour discuter et rencontrer des amis. J’adore cet endroit! », s’enthousiasme Elsy Villata de DeliCoffee,  producteur de café d’El Salvador. 

 

« Des gens de la communauté m’ont dit que c’est exactement comme cela qu’ils voulaient se servir de l’espace central de La Cité francophone, continue Jean-Michel Dentinger. Je crois que l’ambiance nous distingue des autres marchés. » Pour contribuer à cette ambiance, des musiciens se sont succédés à l’extérieur. Il y a d’abord eu Ben Sures, suivis du le duo Post-Script et Jason Kodie.

 

Le coordonnateur croit qu’environ la moitié des consommateurs présents étaient anglophones. « C’est un beau rendez-vous pour la communauté francophone, mais aussi une très belle visibilité pour le Quartier francophone », assure-t-il. Quelques améliorations seront apportées dès le 23 juin. Tout d’abord pour le stationnement. « Plusieurs visiteurs qui ne connaissent pas La Cité francophone ne savaient pas que le stationnement est gratuit. Ils sont donc allés se stationner plus loin, mentionne Jean-Michel Dentinger. On va mettre plus d’indications la semaine prochaine. »

 

Avec ce grand nombre de visiteurs inattendus, l’espace intérieur du marché était un peu trop petit. Il est donc possible que l’une des salles multifonctionnelles soit ouverte pour le marché dans les prochaines semaines. 

 

De plus, l’organisation attend plus de marchands dès le début du mois de juillet, alors que la saison des fruits et des champignons débutera. Il est donc fort probable que plus d’espace sera nécessaire. 

 

Rappelons que le Marché agricole du Quartier francophone a lieu tous les dimanches de midi à 17 h à La Cité francophone d’Edmonton.

 
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut