Un marché public à La Cité

Des légumes biologiques, vins et fromages locaux, assaisonnements artisanaux, pâtisseries, et de nombreux autres produits seront en vente chaque dimanche. 

 

Le 16 juin, La Cité francophone tiendra le premier Marché agricole du Quartier francophone d’Edmonton de midi à 17 h. Cette activité aura lieu chaque dimanche dans l’amphithéâtre extérieur et dans la rotonde au rez-de-chaussée de l’édifice. 

 

« On vise à le faire au moins jusqu’à Noël. Pour l’instant, on a une douzaine de producteurs confirmés. On espère en avoir entre 25 et 30 pour le premier marché », mentionne le coordonnateur des évènements spéciaux de La Cité francophone, Jean-Michel Dentinger.

 

Des musiciens seront également sur place ainsi que des kiosques de nourriture prête à manger. « Il n’y a rien de ce genre dans le quartier, explique Jean-Michel. Le marché contiendra des produits que l’on ne retrouve généralement pas dans les épiceries régulières. » 

 

Le coordonnnteur souhaitait offrir plus d’options aux adeptes de produits alimentaires frais et locaux en tenant l’activité le dimanche, puisque les autres marchés d’Edmonton ont généralement lieu le samedi.

 

Ce dernier est présentement en communication avec le mouvement international Slow Food.  « C’est le contraire du fast food. Ils appuient les aliments naturels et locaux », indique-t-il. Ce réseau va aider à la promotion et permettre d’atteindre des gens qui sont sensibles à cette cause. Slow Food est également une ressource pour la recherche de nouveaux producteurs. 

 

Le directeur général de La Cité francophone, Daniel Cournoyer, souligne que cela fait plusieurs années que la communauté pense à un projet du genre. « C’est un service de plus que La Cité peut offrir et ça créer un espace pour les marchands francophones », ajoute-t-il.

 

Selon le directeur du Quartier francophone, Jean Johnson, « c’est tout naturel que le marché soit dans La Cité ». M. Cournoyer, quant à lui, croit que cela va attirer plus d’attention vers l’établissement. 

 

« Le marché va donner une autre raison aux gens de se rendre ici. Ça va donc créer plus de visibilité à La Cité et aux organismes », estime le directeur général. Des tables seront également réservées à la promotion des organismes qu’abrite La Cité francophone et des services offerts par l’établissement. 

 
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut