Vingt minutes d’information et un road trip

La programmation estivale de la télévision de Radio-Canada Alberta comporte deux nouveaux produits locaux. L’Alberta en bref est en ondes depuis le 21 mai dernier et Caravane Alberta sera diffusée à partir du 29 juin prochain.

 

Le 19 mai, François Pageau, chef des services français à Radio-Canada Alberta, annonçait officiellement l’arrivée imminente de L’Alberta en bref sur les ondes. Il s’agit d’un nouveau concept télévisuel développé en collaboration avec la branche saskatchewannaise de la SRC et qui n’existe nulle part ailleurs.


L’émission prend la forme de capsules d’informations d’une durée de trois à cinq minutes, diffusées par intermittence les samedis et dimanches, lors des pauses publicitaires de programmes réguliers.

 

 

 

Entre 18 h et 22 h, ce sont au total près de 20 minutes d’information filmées en direct qui ont été ajoutées à la programmation. « Les gens peuvent se tenir informés la fin de semaine, ils n’ont plus besoin d’attendre à lundi pour savoir ce qui se passe dans leur région », résume la nouvelle animatrice-journaliste Cybelle Morin.

 

L’Alberta en bref se veut aussi un moyen pour Radio-Canada d’assurer une présence plus appuyée auprès de son public et lors des événements qui le touchent. François Pageau explique que, contrairement à une émission d’information qui est terminée après la demi-heure de diffusion, L’Alberta en bref se poursuit, et la formule permet de suivre l’information régionale en temps réel.

De plus, comme les capsules prennent littéralement la place de publicités, elles auront l’avantage d’attraper les téléspectateurs qui regardent déjà une autre émission, sans avoir le désavantage d’être elles-mêmes entrecoupées d’annonces et ainsi risquer de les perdre. Le nouveau projet rend optimistes autant le chef des services que la nouvelle animatrice.

« C’est un très beau défi », dit Cybelle Morin, qui a mis avec son équipe le projet à l’essai plusieurs fois ces trois dernières semaines pour le relever. « La semaine dernière, nous nous sommes pratiqués pour la dernière fois, nous étions à Slave Lake. Tout était prêt. Nous avons vraiment réussi à suivre l’information », s’enthousiasme-t-elle. Elle s’est même dite désolée que les émissions tournées à Slave Lake pour s’exercer n’aient pas été diffusées tellement elle trouve que le travail était au point.

Une émission d’information sur le même modèle est en ondes en Saskatchewan depuis quelques semaines déjà. « Nous avons développé le concept ensemble, raconte François Pageau. Mais en Saskatchewan, ils ont réussi à former une équipe complète plus rapidement, alors ils ont à peu près un mois d’avance sur nous. L’avantage, c’est que lorsqu’ils faisaient des essais, ils nous parlaient de leurs erreurs. Quand ça a été notre tour de faire des tests, on n’a pas fait les mêmes, ça a été plus rapide pour nous. »

Caravane Alberta
La nouvelle émission Caravane Alberta, c’est « un méga road trip en été » à travers les festivals des régions albertaines. Ainsi l’a qualifiée son nouvel animateur, Steve Jodoin.

Le concept est clair, il s’agit de voyager partout en province pour faire découvrir aux téléspectateurs franco-albertains les festivals, mais aussi les attraits et même l’esprit de leurs régions. La petite équipe de tournage, formée de Marie-France Guerrette (réalisatrice), Benoît Pellerin (caméraman) et Steve Jodoin, parcourra la province à bord de la mini-fourgonnette de Radio-Canada pour aller à la rencontre des gens qui participent aux grands rassemblements albertains.
 
« On veut pouvoir faire ressortir l’âme de la région qu’on va visiter, élabore Steve Jodoin. On va à la rencontre de festivals, mais surtout de gens. Si un monsieur nous dit : “Viens chez nous, ma mère fait un super bon smoked meat il faut que tu goûtes à ça”, et bien c’est sûr qu’on va aller y goûter! C’est l’idée de Caravane Alberta. »

Ils ne s’attarderont pas uniquement aux festivités francophones, comme l’explique François Pageau. « Nous voulons parler des gros événements, qui sont fréquentés par les Albertains, même anglophones. Parce que les Franco-Albertains sont aussi et d’abord des Albertains, ils ne sont pas seulement touchés par la francophonie. »

L’émission, inspirée d’une émission québécoise de plus petite envergure qui couvre les grands et petits coins de la région de l’Estrie, est toujours en construction, mais l’équipe a déjà hâte de commencer et en parle avec excitation. Elle est convaincue de s’amuser et que les Albertains de partout prendront aussi plaisir à y participer.

« Ça va aussi faire du bien aux gens des régions de voir le véhicule de Radio-Canada pour une raison joyeuse. D’habitude si elle est en région, c’est pour couvrir les mauvaises nouvelles », a conclu Benoît Pellerin.

Caravane Alberta sera diffusée dès la fin juin, en alternance avec les émissions semblables produites au Manitoba, en Saskatchewan et en Colombie-Britannique. L’idée globale est de faire valoir différentes régions de tout l’Ouest canadien.

 

 

Photo : courtoisie Radio-Canada Alberta

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut