Lumière sur ces personnages qui font la francophonie albertaine

La série documentaire de courts métrages How to be French in Alberta (HTBF) a dévoilé le 24 juin 6 nouveaux épisodes sur le Web et sur Telus Optik TV. Entre exploration d’une histoire riche et observation d’un mode de vie unique dans l’Ouest canadien, les portraits de francophones réalisés donnent une trace indélébile de leur présence en Alberta.

pisode 8 Le directeur decole

Les 6 derniers épisodes se concentrent sur le nord de la province. On croise ainsi Linda Beaudet, le mécanicien Denis St-Laurent, la coiffeuse-barbière Lison Laverdière et le directeur de l’école Nouvelle Frontière Benoit Dubé à Grande Prairie, ainsi que le docteur Sonia Thibault et des familles de nouveaux arrivants à Fort McMurray.

Le concept est simple : rencontrer des francophones de l’Alberta et raconter leur histoire à travers une série de courts métrages. « On approche chaque épisode comme une création artistique individuelle », souligne Marie-France Guerrette, productrice et cofondatrice de Productions Loft, la société à l’origine du projet, basée à Edmonton. Chaque épisode revêt donc ses propres couleurs, en fonction du personnage ciblé.

pisode 9 Le mecanicienRaconter les Franco-Albertains 

« Steve Jodoin et moi, ça fait longtemps qu’on voulait produire quelque chose pour montrer la communauté sous une autre lumière », indique la coproductrice originaire de la Saskatchewan. Un gros travail de développement et de recherche a été nécessaire pour la bonne réalisation de ce projet d’envergure. « On avait une grosse liste de noms et de thèmes à explorer. On a contacté les associations, les organismes francophones, les entreprises… ».

Le tournage a démarré en 2016 avec une petite équipe constituée d’un réalisateur, d’un caméraman et d’un preneur de son. Une belle expérience pour ces professionnels de l’audiovisuel : « On a vraiment aimé aller en personne dans ces régions, c’était vraiment enrichissant pour nous autres », rapporte Marie-France Guerrette.

En dévoilant un bout de leur intimité, les Franco-Albertains participants font valoir leur place et leur existence en Alberta. « Ce sont des personnes qui essayent de travailler et de vivre en français dans leur région », résume la productrice. Si la question de la francophonie en milieu minoritaire est abordée dans chaque épisode, la lumière est surtout placée sur l’humain.

Créer un pont

Pour la société de production, il ne s’agit pas seulement de raconter l’histoire des Franco-Albertains aux Franco-Albertains, mais de partager ces histoires avec d’autres. « Il était important pour nous de trouver un diffuseur anglophone pour amener la communauté francophone vers eux », relate Marie-France Guerrette. Ouverts à cette idée et « impressionnés par la force des histoires », Telus a ainsi diffusé pour la toute première fois une programmation en français et sous-titrée en anglais. « C’est un gros pont créé », souligne la professionnelle.

Soutenus financièrement par le gouvernement de l’Alberta en tant que production albertaine, les 6 premiers épisodes de la série avaient été diffusés pendant l’été 2017. Et l’oeuvre pourrait bientôt être diffusée sur Unis TV, confie Marie-France Guerrette.

Loft Productions ne compte pas s’arrêter là et a d’ores et déjà proposé à Telus de développer six autres épisodes pour le Sud de l’Alberta. « Et on aimerait aussi faire la Colombie-Britannique et la Saskatchewan », envisage la passionnée.

Les 12 épisodes de la série sont disponibles gratuitement par vidéo sur demande sur TELUS Optik TV ou bien sur le site https://fr.howtobefrench.ca/

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut