Imprimer cette page

Un nouveau guide touristique en français

Le nouveau guide touristique de l’Alberta vient d’être lancé ! L’équipe du Conseil de Développement Économique de l’Alberta (CDÉA) de Calgary l’a dévoilé devant la foule du Carnaval des sucres à Fort Edmonton ce samedi 11 mars. Un projet qui met en lumière les richesses touristiques de notre province à destination des touristes francophones.

IMG 1204

 « Lancer le guide au printemps est stratégique, c’est là que la plupart des gens commencent à planifier leurs voyages pour l’été », avance Julie Fafard, directrice du développement touristique au CDÉA.

À l’intérieur du guide, on trouvera un descriptif des régions touristiques de la province, des idées d’itinéraires, des thématiques autour de la nature, des randonnées, ainsi que les dates des événements et festivals en français.

Le guide est disponible aux formats papier et numérique. « Nous distribuons les guides dans les festivals, via nos partenaires, dans les centres et salons touristiques, auprès des professionnels du tourisme tels que les agences de voyage et les tour-opérateurs, à la fois en Alberta, au Québec et en France », détaille la directrice. « Les gens aiment avoir la version papier, pour le consulter sur la route, prendre des notes, préparer leur voyage en lecture de chevet », remarque par ailleurs Jessica Gingras, agente de développement touristique au CDÉA. Quant à la version digitale, elle sera accessible sur le site web et sera partagé sur les médias sociaux.

Positionner la province comme destination de choix

Le CDÉA promeut l’Alberta comme destination touristique en mettant en lumière ses paysages, sa culture, sa gastronomie et son caractère chaleureux. Le public ciblé ? Les touristes issus du Québec et de la France en particulier. « Il faut toujours continuer d’éduquer les gens », constate Jessica Gingras.

Lors de leurs nombreux déplacements dans des salons touristiques et conférences à travers le pays ou en France, l’équipe remarque que bien des sites touristiques restent méconnus. « Nous avons beaucoup de trésors cachés, il y a toujours des surprises, notamment nos régions plus arides comme Drumheller, ou encore Waterton », ajoute-t-elle. Autres idées fausses que l’équipe s’attèle à corriger : « les gens pensent que les Rocheuses appartiennent à la Colombie-Britannique, et ils ne savent pas qu’il y a beaucoup de francophones ici pour les servir », précisent-elles.

Le guide touristique est un projet qui s’inscrit à l’intérieur de plusieurs initiatives du CDÉA. « Tout au long de l’année, nous faisons rayonner la province », souligne Mme Fafard. L’équipe a pris un virage résolument numérique avec la participation de médias, journalistes, blogueurs, et agences de voyage, qui contribuent tous à mettre l’Alberta en avant comme destination de choix via les réseaux sociaux. Une aventure de longue haleine qui incite chaque année de plus en plus de touristes francophones à visiter notre belle région. « Nous avons encore de belles années devant nous ! », conclut la directrice.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Éléments similaires (par tag)