Embrasser l’hiver et éveiller la curiosité, c’est dans cette optique que la Cité francophone a ouvert le 2 décembre son patio au public. Plus qu’un endroit, le patio est une idée originale de la Cité, appuyée par la ville d’Edmonton, et s’inscrit dans le cadre de la stratégie de la ville « WinterCity ».

IMG 8413

« Il y a trois ans, la ville d’Edmonton a adopté un plan stratégique pour accueillir l’hiver en bonne et due forme au lieu de se cacher à l’intérieur de la ville », explique Daniel Cournoyer, directeur de la Cité francophone. Le directeur a vu dans cette initiative une véritable opportunité pour l’avenir et le rayonnement de la Cité. Trois ans plus tard, le café bicyclette bénéficie d’une belle fréquentation et son patio d’hiver est devenu un élément crucial de son rayonnement.  

Conceptualisation

Cette année, le patio du café revêt des allures de décor de théâtre, et pour cause c’est Paul Bezaire, concepteur de théâtre et régisseur, qui s’est mis à l’ouvrage. « On est censé créer des murs de glace autour des fenêtres, mais on n’est pas encore rendu là », précise M. Cournoyer. L’idée maîtresse est de créer un patio mobile, éphémère et différent chaque année. Le patio d’hiver reste cependant tributaire de la météo et, comme le fait remarquer le directeur de la Cité, « la météo est une réalité qu’on accepte et qu’on adopte, mais ceci dit, par moins 10 ou moins 15, cela reste acceptable ». Un appui financier de l’initiative « WinterCity » a permis de couvrir une partie des frais de construction. Juste avant les fêtes, la ville d’Edmonton a fait savoir qu’elle adopterait des consignes de construction pour développer des paysages verts, mais aussi des espaces extérieurs, inspirés des modèles norvégiens, suédois, et d’autres pays du nord. « La Cité francophone possède déjà beaucoup de ces éléments », fait remarquer Daniel Cournoyer. Selon lui, la Cité est protégée des quatre côtés, à l’est, au sud et au nord et en partie du côté ouest.  

IMG 8410 IMG 8412

Le patio plus qu’un lieu, un concept culturel

La combinaison du patio d’hiver et de l’évènement du Canoë Volant a apporté une grande notoriété ces dernières années à la Cité. L’idée de vendre la culture francophone au public est un argument de vente que le directeur de la Cité met en avant depuis plusieurs années : « en tant que Francophonie, nos organismes doivent fournir leurs services à la société, mais la Cité offre un rôle de ‘packaging culturel’ », explique-t-il. Toujours selon le directeur, l’hôtel de glace comme à Québec serait une idée intéressante à creuser, non pas sous forme d’hôtel, mais bien de patio de glace. Cet engouement de la part du public, mais aussi des médias, provient du fait que la ville d’Edmonton vient d’être reconnue par un urbaniste du Québec. « On est vraiment dans une phase au même titre que les grandes villes de la Norvège, on réalise qu’on peut participer », observe le directeur de la Cité.  

 

Ce patio est un concept culturel qui rassemble, notamment lors des deux soirées organisées la veille du jour de l’An. « Mettre le radical dans le traditionnel, c’est quelque chose de nouveau », souligne-t-il avec une pointe d’amusement, faisant référence aux danses carrées et aux jigs endiablées de ces soirées. Le patio d’hiver restera jusqu’en avril, de quoi embrasser l’hiver pour tous ceux qui le désirent !

IMG 8408 IMG 8407

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut