Imprimer cette page

En onde juste pour quelques heures !

radio texte

La Radio communautaire du grand Edmonton a réalisé un premier lancement le dimanche 14 août. Trois heures d’antenne en direct, sous la tente où se joue actuellement Edmonton chante, à la Cité. Un moment opportun pour réfléchir sur le rôle et la contribution des médias communautaires francophones en Alberta.

Prendre le pouls de la communauté, c’est ce qu’a fait de 12h à 15h la radio communautaire du grand Edmonton. Si la radio n’est pas encore officiellement homologuée auprès du Conseil de radio diffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC), ce lancement a permis de donner un avant-gout du projet. « Créer un carrefour pour toutes les cultures d’expression française qui vivent à Edmonton », c’est l’intérêt d’une telle radio dépeint Carole Saint-Cyr, l’une des pionnières du projet.

 

En effet, quelques années de flottement n’auront pas eu raison de la motivation de Mme Saint-Cyr et de celle de Jean Patenaude.  « Nous sommes quelques irréductibles Gaulois dans le comité, on s’est dit Jean Patenaude et moi qu’on était là pour que ça avance » déclare-t-elle. Initialement, si ce projet de radio communautaire a été lancé par l’ACFA d’Edmonton, il ne dépend actuellement pas de son conseil d’administration.

 

Une radio communautaire à Edmonton, une bonne nouvelle ?

« Les personnes qui connaissent le rôle des radios communautaires sont plutôt emballées par l’idée », précise Mme Saint-Cyr.  En juin 2015, Planete Franco Radio, une radio en ligne localisée à Calgary, avait elle aussi été lancée. Une plateforme qui tourne du Canada, à l’Afrique, en passant par l’Europe. La programmation musicale se veut alors multiculturelle « afin de  se sentir plus proche des francophones de l’Alberta », explique alors M.Galaty, responsable des communications de la radio. Depuis un certain temps, le paysage des médias communautaires montre une volonté réelle de s’épanouir. Un média communautaire est par définition un média de proximité, qui permet de prendre littéralement le pouls de sa communauté.

Selon la présidente de l’ACFA d’Edmonton, il faut voir dans le projet de la radio d’Edmonton une forme d’encouragement concernant notamment les radios déjà existantes comme CKRP la radio de rivière la Paix, mais aussi celle de Plamondon-Lac La Biche CHPL 92,1 FM. «Ça va soutenir les deux autres radios en Alberta qui ont très peu de moyens de produire des choses », déclare-t-elle. La plupart de ces médias reposent essentiellement sur le bénévolat. Le souhait de Carole Saint-Cyr pouvoir créer une radio pour les diverses communautés francophones où les jeunes, comme les personnes plus âgées peuvent créer leur propre chronique et s’investir vraiment. « La société historique par exemple, c’est un beau véhicule pour faire connaitre l’histoire», souligne l’initiatrice du projet.  Promouvoir ce que font les autres organismes, les autres communautés, faire tomber les barrières, comme elle le dit, c’est aussi ça la pertinence d’un média communautaire.

En ce dimanche après-midi, de nombreux artistes ont donné de leur temps pour la radio du grand Edmonton, comme l’humoriste Dave Gaudet, l’artiste Josée Thibeault ou bien encore la jeune Gabriella, qui avait conquis les membres du jury de l’émission The Voice, en France.  

Le projet de la radio communautaire du grand Edmonton n’est pas encore gagné, il lui faut encore attendre la réponse du CRTC. Espérons que cette dernière se fera connaitre très prochainement.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Éléments similaires (par tag)