Imprimer cette page

Dans un marché près de chez soi!

Une nouvelle application permettant de découvrir les marchés agricoles (Farmer’s Market) a été lancée le 9 avril dernier par le Gouvernement de l’Alberta. La province souhaite ainsi inspirer les Albertains à consommer de plus en plus de nourriture locale en facilitant l’accès aux producteurs, le tout dans une ambiance amicale et décontractée. 

L’application, simplement nommée Alberta Approved Farmer’s Markets, pointe sur une carte interactive une centaine de  marchés agricoles, de Lethbridge à Fort McMurray, ainsi que leurs jours et heures d’ouverture. «Avec un changement culturel croissant vers  les aliments frais et locaux, cette application nous aidera à relier les Albertains avec les producteurs », espère Oneil Carlier, ministre de l'Agriculture et des Forêts. 

Une opinion partagée par Amy Hayduk, directrice des opérations de Wild Heart Collective, une entreprise qui gère des marchés agricoles. « Les gens utilisent de plus en plus leur téléphone intelligent, que ce soit pour trouver des restaurants ou des entreprises locales », renchérit-elle. À son avis, il est donc naturel que ces applications s’étendent maintenant à la recherche de marchés agricoles.

boiteÀ qui sont destinés ces marchés qui gagnent en popularité? « Ils sont surtout conçus pour les consommateurs soucieux de leurs habitudes alimentaires, ceux qui souhaitent prendre soin de leur corps », répond Krista Franke, une ancienne directrice de marchés agricoles. Elle ajoute que bien des visiteurs ne viennent pas seulement que pour l’ambiance, mais aussi pour encourager les producteurs locaux. Cela dit, l’experte constate qu’en raison du ralentissement économique, bien des familles ont revu leurs priorités et s’alimenter localement n’est pas nécessairement au haut de la liste, car manger bio et local n’est pas à la portée de toutes les bourses. 

Manger biologique, une boîte à la fois
D’autres options s’offrent aux consommateurs dans leur quête de nourriture bio, notamment la livraison à domicile. Plusieurs entreprises proposent ce service, dont Organic Box, basée à Edmonton. « Nous faisons principalement affaires avec les producteurs qui cultivent de façon biologique ou qui sont en phase de transition, en plus de faire de la sensibilisation », confie Abbie Stein-Maclean, directrice générale de l’entreprise. 

Le fonctionnement est simple. Après s’être abonnés, les clients s’engagent à commander un certain nombre de livraisons de nourriture par année. « Les membres peuvent recevoir les légumes de saison de base, puis aller sur le portail Web de l’entreprise pour personnaliser leur choix », dit-elle. La compagnie offre également un vaste éventail de produits laitiers et de viandes biologiques. 

Pour Abbie Stein-Maclean, consommer local permet de savoir d’où vient la nourriture. « Plus on en connait sur l’origine des aliments que nous cuisinons, mieux c’est. On réduit aussi notre empreinte écologique.» Cependant, il importe de mentionner qu’Organic Box est surtout préoccupée par la livraison de produits biologiques que de produits locaux, bien que cela demeure une priorité.

« Qu’est-ce ça mange en hiver? »
Les boîtes sont livrées 12 mois par année.  Comment alors fournir des légumes biologiques locaux durant la saison froide? Aux dires de la directrice générale, Organic box travaille avec les maraîchers pour qu’ils produisent des légumes pouvant être entreposés longtemps, comme les carottes, les pommes de terre, les oignons et les légumes racines. « Nous travaillons aussi avec de petits producteurs de la côte ouest et de la Californie, avec qui des échanges de produits sont faits pour que nous puissions offrir des légumes verts, des laitues et des fruits à nos clients. »

Évidemment, l’Alberta n’est pas reconnue pour sa production de fruits, qui requiert un climat plus humide. « La province produit cependant des baies, comme les fraises et les baies de Saskatoon. De plus, pour pouvoir offrir des fruits tropicaux à nos membres, nous faisons du commerce équitable avec des producteurs de l’Amérique centrale, qui cultivent également de façon écologique. » 

Le service est offert dans la grande région d’Edmonton et un service de point de chute est offert pour les habitants de Rivière La Paix, Hinton, Athabska et Fort Mc Murray. D’un bout à l’autre de la province, les Albertains n’auront jamais autant eu d’options pour mettre de la nourriture biologique dans leurs assiettes!

Écrit en collaboration avec Émilie Pelletier.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Éléments similaires (par tag)