Global Youth Assembly 2011 : notre monde, notre eau

La troisième rencontre bisannuelle de la Global Youth Assembly (GYA), présentée par centre John Humpfrey pour la paix et les droits humains, se tenait à l’Université de l’Alberta à Edmonton, du 27 au 30 juillet dernier.

Des centaines de jeunes de 16 à 30 ans, du Canada et d’ailleurs, ont pu en profiter pour se rassembler et discuter du thème de cette année : Notre monde. Notre eau.

« L’objectif de la GYA est de rassembler, tous les deux ans, les jeunes qui veulent contribuer à changer le monde », a résumé le maitre de cérémonie et membre de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), Jimmy Ung.


Les quatre jours de discussion sont divisés entre les conférences données par des délégués canadiens et internationaux, des ateliers d’information et de discussions et des manifestations culturelles.

En rassemblant ainsi des invités d’âges, d’origines et de domaines différents, des professeurs, des scientifiques, des artistes, l’organisation souhaite donner aux jeunes le plus de points de vue possible sur la question de l’eau.

« Un des domaines où l’iniquité et l’injustice sont profondes et constitueront encore longtemps une priorité dans l’agenda mondial est la question du droit humain à l’eau », a signalé la directrice du centre John Humphrey, Renée Vaugeois. Elle rappelle que l’an dernier, les Nations Unies ont déclaré que l’accès à l’eau potable était un droit fondamental.

« Le thème de cette année est critique et nous devons l’observer collectivement et établir notre rôle dans la conservation et la protection de nos sources d’eau, tout en assurant l’accès équitable à l’eau potable pour tous », affirme-t-elle.

Ainsi, à l’issue de la rencontre, « après avoir été inspirés pendant quatre jours, nous voulons agir », indique Jimmy Ung. Le samedi a donc été consacré à la rédaction d’un plan d’action.

« Tous les jeunes ont avec eux une carte d’engagement, explique Jimmy Ung. Chaque personne y inscrit un geste qu’il posera pour améliorer les choses. » Bref, comme l’a dit Mahatma Gandhi : « Sois le changement que tu veux voir dans le monde. »

 

Photo : www.youthassembly.ca

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut