Imprimer cette page

Edmonton: plongeon vers le futur

arenaDistricÇa bouge à Edmonton! La revitalisation du centre-ville est en route, marquée par un évident désir de faire mieux… et de voir grand!  Prolongement du train léger sur rail (LRT), construction de gratte-ciel, développement urbain durable… la table semble mise pour que la capitale albertaine entre dans les ligues majeures des villes du monde. Et pas plus tard que d’ici 5 ans !

Le député d’Edmonton-Centre, Randy Boissonnault, s’emballe lorsqu’il évoque le futur de la ville d’Edmonton. « Les investissements historiques annoncés dans le dernier budget vont donner encore plus de souffle à la ville », commence-t-il. D’autant plus qu’à son avis, Edmonton est déjà sur une lancée. « Toronto a bénéficié d’investissements majeurs dans les années 70, ce qui a permis sa croissance. Or, je crois que c’est à notre tour, en 2016, de recevoir ces investissements de base pour permettre à nos villes de croitre. »

 

La construction de l’aréna, en plein centre-ville, demeure le fer de lance de cette croissance. À ses abords seront érigées trois tours, dont une de 67 étages, la plus haute à l’est de Toronto. Pour Peter Ohm, planificateur en chef de la ville d’Edmonton, ce développement témoigne du succès de la stratégie que la ville a mis en place pour revitaliser le centre-ville, il y a une dizaine d’années. « La construction de l’aréna fait partie de nos projets catalyseurs, et nous commençons à en voir les résultats : moins de terrains de stationnements et plus de construction de tours résidentielles pour dynamiser le centre-ville », exprime-t-il. Selon ses dires, il est prévu que la population de résidents du centre-ville double d’ici cinq à dix ans. « Plus le centre-ville sera peuplé, moins il y aura de pauvreté visible et de crimes, car les gens occuperont l’espace », pense-t-il. L’expert ajoute que les quartiers avoisinants, tel le China Town, bénéficieront grandement de cet ajout de population.

bikelane

Des transports plus efficaces et plus verts
Le prolongement du LRT est sans conteste une partie importante du plan de développement à court et à long terme de la ville. « La Valley Line comptera 11 arrêts de plus et une nouvelle station qui portera le nom de Davies. Toutes seront en fonction d’ici 2020 », fait savoir le planificateur. Un arrêt sera d’ailleurs ajouté dans le quartier francophone de Bonnie Doon.

Outre le transport en commun, Edmonton, à l’instar d’autres villes du monde, met de plus en plus de l’avant des méthodes de transports alternatives comme le vélo et même la marche. « Nous mettons beaucoup d’argent dans le prolongement du LRT, mais en parallèle, nous investissons dans la création de nouvelles voies réservées pour les cyclistes et les riverains. Un système de vélos en libre partage est également dans les plans de la ville», affirme Peter Ohm. Il insiste sur le fait que les stratèges de la capitale ont aussi à l’œil les problèmes de congestion. « Une ville avec une économie prospère doit pouvoir compter sur un réseau de routes efficace, qui permette le déplacement rapide des voitures à l’intérieur et à l’extérieur du centre-ville. »

Édifices patrimoniaux mieux protégés
Le charme des villes passe bien souvent par l’amalgame d’édifices anciens et plus récents. À ce titre, la ville s’est dotée d’un programme de revitalisation des édifices patrimoniaux « parmi les meilleurs du pays », dixit le planificateur en chef. « Nous avons appris de nos erreurs, admet-il. Cela dit, nous ne pouvons pas forcer les propriétaires d’édifices patrimoniaux à les préserver. Cependant, nous pouvons, grâce à des mesures incitatives et à des changements de zonage, les encourager fortement à trouver de nouveaux usages pour leurs bâtiments. » Peter Ohm affirme du même souffle que la ville est en pourparlers sérieux avec le propriétaire du Canada Permanent Building, qui fait l’objet d’un projet de revitalisation appelé French Square. « Attendez-vous aussi à voir de plus en plus de projets comme celui de l’édifice Kelly Ramsey, construit avant la Première Guerre mondiale, et dont la façade a été incorporée au pied d’une nouvelle tour résidentielle de 25 étages », se réjouit-il.kellyramsey1

Une Whyte Ave au centre-ville?
Pour Peter Ohm, Edmonton représente un pôle culturel dans l’Ouest, notamment grâce au Théâtre Citadelle, au Centre Winspear, à la galerie d’art et aux mille-et-un festivals tout au long de l’année. Or, la ville entend prendre des mesures pour élargir davantage son offre. « Le musée de l’Alberta ouvrira ses portes sous peu, et le site Northlands pourrait devenir un site majeur de festivals », annonce-t-il. Mais ce qui retient surtout l’attention, c’est l’intérêt de la ville envers l’industrie associée a la vie nocturne. « Une bonne partie de la population d’Edmonton est âgée entre 18 et 34 ans, et c’est justement les gens de cette tranche d’âge qui sortent le soir dans les restaurants, les cafés et les clubs. Avec l’arrivée de l’aréna, nous voulons créer un contexte propice à l’ouverture de ces commerces, un peu comme le secteur de l’avenue Whyte, très dynamique de jour comme de soir », souhaite-t-il.

Et apparemment, dans cinq ans, ils seront nombreux à profiter de ce nouveau centre-ville dynamisé! « Nous estimons qu’il y aura plus de 1,1 million de personnes à Edmonton en 2020, une situation due en partie à la bonne performance économique de la capitale », chiffre l’expert. L’avenir des entrepreneurs à Edmonton s’annonce sous de bons auspices. « Il faut saluer l’esprit entrepreunarial des gens d’Edmonton et les dirigeants d’entreprise qui ont su diversifier l’économie»  renchérit Randy Boissonnault.

Changement d’identité
Bref, beaucoup de changements majeurs sont à prévoir. Mais le plus important de tous sera celui, invisible, qui fera passer Edmonton « de petite bourgade des Prairies à grande ville d’Amérique du Nord », car c’est bel et bien dans cette classe-là que Peter Ohm et le Conseil de la ville espèrent amener « The city of Champions ».

Plus verte, plus accessible, plus prospère, plus dynamique et plus belle. Si tout va comme prévu, voilà la ville dans laquelle vivront les Edmontoniens dans cinq ans.

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Éléments similaires (par tag)