Imprimer cette page

La reconnaissance des acquis loin d’être acquise

À L’occasion de la Semaine nationale de l’immigration francophone du 1er au 7 novembre, c’est aussi l’occasion pour les nouveaux arrivants de connaitre les aides et les services auxquels ils ont droit. La reconnaissance des acquis peut poser parfois problème dans le processus d’intégration sur le marcher du travail.  Certains en témoignent !

 Une diversité qui nous unit, tel est le slogan de la Semaine nationale de l’immigration francophone créée par la Fédération des communautés francophones et acadienne. Si la francophonie grandit, il n’est cependant pas toujours aisé de travailler directement dans son champ de compétence quand on arrive au Canada.  

Amadou Sangaré, ingénieur, possède une maitrise en génie industriel et a eu la chance de trouver du travail dans son milieu professionnel. Si aujourd’hui il travaille à l’Office national de l’énergie, les débuts n’ont pas toujours été faciles. « Fin 2010 la crise était en cours, j’ai dû passer par des travaux de survie tout en cherchant du travail. » Au bout de six mois, Amadou obtient un emploi de technicien. La reconnaissance des diplômes, dans son cas, a été automatique puisqu’une fois après avoir repris ses études au Québec, le transfert de dossier a pu se faire. Les conseils qu’il donne à un immigrant francophone se résument à : « améliorer son anglais ! Les employeurs même s’ils sont francophones, la communication va se faire en anglais. »  La langue est donc souvent un problème.

Il y a aussi les difficultés liées à l’adhésion de certains ordres professionnels. Selon  l’ingénieur, il y a beaucoup d’immigrants qui sont qualifiés et possèdent beaucoup d’années d’expérience. Mais il faudrait réussir à alléger certaines choses pour les nouveaux arrivants. Amadou s’en explique : «  je suis d’accord qu’on ne laisse pas n’importe qui s’appeler ingénieur ou bien médecin … mais le traitement des dossiers est un peu long … les examens que l’on demande sont un peu au-dessus du niveau que les étudiants canadiens ont à la sortie de l’université ». La reconnaissance des acquis est un processus long, complexe et qui manque parfois d’équité.

Séraphin Twagirimana originaire du Mali, a passé l’examen requis pour être médecin au Canada. Cependant il demeure toujours assistant-médecin dans un centre médical. Comme il l’explique : « mes collègues me disent, tu fais exactement la même chose que nous, qu’est ce qui te manque ? » La profession de médecin demeure très contingentée et les places y sont chères. « Même si vous avez postulé dans certaines régions, certains postes restent encore ouverts même après y avoir envoyé sa candidature, il y a un système de quotas. »  Travailler dans son domaine quand on immigre, peut s’avérer être un véritable parcours du combattant.

C’est pourquoi, l’organisme Immigrant Access Fund accorde des microcrédits de plusieurs milliers de dollars à des nouveaux arrivants. Ce type de services est bilingue. Dianne Fehr, la directrice de cet organisme apporte quelques précisions : « nous prêtons 10 000$ pour payer les frais de scolarité, le matériel scolaire et les cours … afin que les nouveaux arrivants puissent obtenir leur formation ou leur diplôme canadien. » Les critères pour pouvoir bénéficier de ce type d’aide sont : être sans emploi ou bien encore employés dans des emplois alimentaires à très faibles revenus. Selon Diann Fehr, « pour la plupart des gens cela représente beaucoup d’argent … parce qu’ils n’en gagnent pas beaucoup ou ne travaillent pas, c’est donc difficile d’économiser ».

Actuellement, près de 2000 personnes ont déjà bénéficié de l’aide d’Immigrant Access Fund. Ce type de service peut représenter la première étape d’un processus où chaque aide compte. Immigrer c’est un projet de vie !

Vivre et travailler au Canada, quand on n’y est pas né, requiert un certain parcours. La reconnaissance des acquis demeure l’un des gros défis du processus d’immigration vis à vis d’une population immigrante sollicitée; mais pas toujours intégrée comme elle se l’était imaginée.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Éléments similaires (par tag)