Ateliers sur l’alimentation pour les tout-petits en Alberta: Bien manger pour bien grandir

Celine Bosse horizontalLa diététiste-nutritionniste de Calgary, Céline Bossé, ne chôme pas ces jours-ci. Elle travaille à la préparation d’une série de huit ateliers destinés à des enfants d’âge préscolaire. Le tout premier aura lieu le 29 octobre sur les courges, à l’occasion de la fête de l’Halloween.

 

Récemment de retour du Québec où elle a suivi sa formation de l’organisme Les ateliers cinq épices, Céline Bossé, ou « Moman Popotte », son nom de personnage, a des idées plein la tête pour inspirer les jeunes à manger sainement et à varier leur alimentation.

 

Bientôt, elle commencera à faire cuisiner les bouts de choux de quatre à six ans et leurs parents, dans les locaux de la Société de la petite enfance et de la famille du sud de l’Alberta (SPEFSA).

« Plus on acquiert le plaisir de toucher et de goûter aux aliments tôt dans sa vie, plus on s’habitue à essayer des nouveaux plats et des nouvelles recettes », explique la diététiste-nutritionniste. L’enfant reçoit donc une recette en image facile à lire lors de la formation, alors que l’accompagnateur met la main sur celle qui explique les détails nutritifs des ingrédients utilisés.

 

Chaque séance dure moins d’une heure et inclut la préparation et la dégustation d’un met ainsi que des jeux interactifs pour transmettre aux participants des connaissances de base sur la nutrition. Les enfants feront par exemple une galette à la courge lors du premier atelier de Céline Bossé. D’autres ateliers porteront notamment sur les céréales, les fruits et la pizza.

 

L’activité est clé en main pour les deux organismes partenaires du projet, soient la SPEFSA et la garderie Pommes de reinette de Calgary. Céline Bossé leur fournit les ingrédients, les recettes, le matériel pédagogique et les ustensiles de cuisine. Les parents ou les grands-parents sont invités à accompagner leurs enfants s’ils le veulent.

 

Petit train va loin

Le concept est en place depuis une dizaine d’années dans les écoles de la Commission scolaire de Montréal de la petite enfance à la sixième année. Il a été conçu par une équipe de nutritionnistes et mis à l’épreuve par des chercheurs dans le domaine de la nutrition et de l’éducation. Céline Bossé rêvait depuis longtemps d’importer le programme en Alberta.

 

Le comité santé de l’ACFA régionale de Calgary a réussi à obtenir une subvention de 6000 dollars du Secrétariat aux affaires intergouvernementales canadiennes (SAIC) du gouvernement du Québec pour mettre sur pied un projet pilote, ce qui incluait la formation de la diététiste-nutritionniste de Calgary.

 

MelonsLe projet pilote, qui devrait éduquer au moins 120 jeunes, se termine en mars, après quoi l’ACFA régionale de Calgary devra remettre un rapport au SAIC. L’organisme espère ensuite obtenir une subvention des gouvernements québécois et albertain pour amener le projet dans les écoles primaires francophones.

 

« A la clinique francophone, nous offrons des soins et des services individuels, mais nous voulons aussi développer l’aspect collectif, ce qui inclut la sensibilisation de la population à l’importance de la bonne alimentation », précise Jonathan Perron-Clow, l’incubateur de services à l’ACFA régionale de Calgary.


Les écoles intéressées par le projet peuvent contacter les responsables du projet pilote pour plus d’information. Les parents qui voudraient assister à un atelier peuvent quant à eux communiquer avec la SPEFSA pour plus de détails. Céline Bossé peut enseigner à un groupe de 8 à 10 ans à la fois.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Le Franco sur Twitter !

Édition de la semaine

Pour vous abonner à la version électronique, veuillez cliquer ici.

Abonnez-vous à la version papier ici.

Aller au haut