Imprimer cette page

Quartier francophone à Edmonton: Importante dynamisation en vue

Le quartier francophone d’Edmonton est déjà réputé pour son dynamisme : la Cité francophone, le Campus Saint-Jean et l’avenue Whyte tout près aidant, le secteur de la ville a de quoi charmer les nouveaux résidents, qui préfèrent s’éloigner du gris omniprésent du centre-ville. De nouveaux projets résidentiels, dont le projet de condos Le Quartier, veulent participer à ce développement.



Né il y a plus d’un an, Le Quartier se veut un projet de condos moderne, pour des francophones, par des francophones. Mais ce n’est que récemment qu’il a pris des allures plus concrètes, alors des équipes creusent actuellement la terre où se trouvera Le Quartier, à côté de la Cité francophone. La pelletée de terre officielle a d’ailleurs eu lieu le jeudi 25 juin dernier, en présence de quelques organismes franco-albertains.

 


Un des investisseurs du projet, Jean-Philippe Couture, témoigne du long processus qu’une telle construction implique : « Cela fait presque 18 mois que l’on travaille là-dessus. C’est très technique de trouver le terrain, de trouver un projet qui se réalise bien, d’en faire le design… Comme ici c’est le quartier francophone, on voulait mettre une touche francophone, très moderne, selon les limitations du terrain. » Cela devrait donner naissance, en juin 2016, à un bâtiment de 36 unités, au prix unitaire d’au moins 300 000 $ chacun. « Déjà la moitié des unités a été vendue et on s’attend à ce l’on trouve plusieurs autres acheteurs maintenant que l’on peut voir le chantier s’activer », affirme M. Couture.


Francophone et francophile

« Un groupe de francophones, avec quelques anglophones aussi, qui travaillent ensemble, cela donne une motivation supplémentaire pour réaliser un tel projet », assure l’avocat de formation. Selon ses dires, cela en est devenu un projet à connotation personnelle. Alors que la moitié des condos sont déjà réservés, on remarque que ce ne sont pas que des francophones qui se montrent intéressés. « Il y a beaucoup de francophiles aussi, des gens qui ont un intérêt pour le quartier ici », mentionne M. Couture, rappelant la disposition avantageuse des condos Le Quartier.



Les esquisses de Le Quartier montrent un bâtiment moderne où les formes cubiques sont à l’honneur; ce n’est pas sans vaguement rappeler Habitat 67 à Montréal. On assure tout de même qu’il n’y avait aucune inspiration précise derrière l’apparence du projet, outre le désir d’offrir un côté moderne qui complimentera bien le secteur.

Aide du Quartier francophone

Alors que la majorité des investissements dans le projet Le Quartier sont privés, le Quartier francophone, organisme qui s’intéresse à la revitalisation du secteur Bonnie Doon, a été chercher de l’argent auprès de la ville d’Edmonton. « Il y a eu un travail qui a été fait au niveau de la ville, dit "d’infill" (aménagement intercalaire). Le projet tombe justement en plein dans les objectifs de la ville. » Selon Jean Johson directeur général du quartier, la ville a alors contribué à la hauteur d’un quart de million de dollars.



Le trésorier du Quartier francophone, Adam Ziel, a hâte de voir les effets qu’aura ce projet : « Cela montre à nos membres qu’il y a de nouveaux consommateurs, une nouvelle clientèle à aller chercher; nous sommes très excités à cette perspective. » Bien que l’organisme ne s’impliquera pas pour s’assurer que ce sont bel et bien des francophones qui prendront possession des futurs condos, il demeure prêt à aider. « Nous serons là s’ils ont besoin », confirme M. Ziel, qui voit une belle opportunité de développer davantage ce quartier dans les prochaines années.



Autres projets

Ce projet de condos est loin d’être le seul en cours à Bonnie Doon; au moins deux autres sont en développement, dont un qui comportera des espaces commerciaux. Car l’arrivée de nouveaux espaces de logement veut aussi dire qu’il y aura de nouveaux consommateurs à satisfaire dans les prochaines années.



Quant Jean-Philippe Couture, il s’avoue optimiste de voir d’autres projets comme Le Quartier dans l’avenir. « Il y a de bonnes personnes autour de la table et ils ont le quartier francophone à cœur; je ne serais pas surpris que certaines personnes retravaillent ensemble pour des projets similaires », affirme-t-il.



Si le centre-ville d’Edmonton connaît actuellement de nombreux chantiers pour des changements majeurs dans les prochaines années, Bonnie Doon devrait aussi connaître une évolution notoire. La future ligne de train léger sur rail (LRT) Valley devrait, selon les plans actuels, passer par Bonnie Doon, ce qui ajoutera aussi au dynamisme du quartier lorsqu’elle sera complétée. Sa mise en service est actuellement prévue pour 2020.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Éléments similaires (par tag)