Imprimer cette page

15 scènes, 80 musiciens !

Fête de la musique

 

La fête de la musique, célébrée chaque année le 21 juin en France, est une tradition qui se propage un peu partout à travers la planète. L’Alliance française d’Edmonton a d’ailleurs démarré le processus l’an dernier, où elle a convaincu 24 artistes de se produire sur la 124e rue. Forte de cette première expérience, l’Alliance française répète l’expérience, de façon exponentielle.

 

Partant de 24 artistes en 2014, on triple la mise avec 80 musiciens, qui se partageront 15 scènes entre l’avenue Jasper et la 110eavenue. Aux deux extrémités, il y aura les scènes  principales, pour les artistes plus connus. Le développement rapide de la Fête de la musique, rebaptisée Make Music Edmonton pour inclure les anglophones, est aussi dû à l’aide de ID VIP Team, qui est spécialisé dans la création d’événements de cette envergure et de la gestion d’artistes.

 

Stagiaire à l’Alliance française et membre de l’organisation de l’événement, Agathe Peneau admet que le but serait que cette fête devienne à terme assez imposante pour fermer une portion de la 124e rue. « Ce serait parfait pour permettre à tout le monde de déambuler d’une scène à l’autre sans problème. » Elle ajoute un comparatif avec sa France natale :« Là-bas, les musiciens viennent jouer spontanément; c’est possible d’aller jouer et de chanter dans la rue librement lors de cette journée. Ça serait génial que ça en vienne là ici aussi lorsque cela deviendra plus populaire ». Pour le moment, les spectacles prévus dureront chacun 45 minutes, entre midi et 17 h, et auront lieu devant les commerces, sur les espaces de stationnement et, dans certains cas, à l’intérieur.

 

Le côté familial de la chose était très important. Le directeur de l’Alliance française Anthony Bertrand y tenait et s’est assuré que les artistes retenus pour Make Music Edmonton ne tiennent pas de propos vulgaires dans leurs chansons. De plus, au Westmount Community League accueillera notamment des jeux gonflables pour les enfants, des cantines et des kiosques, autant pour promouvoir les artistes participants que l’Alliance française et ses services. À noter qu’une navette spéciale de l’ETS, gratuite, sera offerte pour l’occasion. Sans avoir d’objectif d’assistance précis en tête, l’organisation souhaite attirer le plus de gens possible, et éventuellement créer une tradition chaque 21 juin.

Cette année, l’organisation est partagée à quatre personnes, en plus des nombreux bénévoles et des techniciens qui travailleront le 21 à la sonorisation des spectacles. Cependant, de nouveaux bénévoles sont toujours recherchés, selon Agathe Peneau.

 

Francophonie timide

L’ironie est qu’un événement organisé par l’Alliance française ne rassemble finalement que très peu d’artistes francophones. Cela s’explique notamment parce que ID VIP Team a déjà un réseau d’artistes anglophones et que ceux-ci ont donc répondu à l’appel plus rapidement. La programmation n’est pas encore complètement arrêtée; elle evoluera jusqu’au dernier instant, prévient-on à l’Alliance française. De toute façon, le but est de découvrir de nouveaux artistes et de « se laisser porter » le temps d’un après-midi, selon Agathe Peneau. « Même si tous les artistes ne sont pas hyper connus, il y a quelques perles », assure en souriant Mme Peneau. Surtout, selon elle, il faut se souvenir que cet évènement est gratuit! Un horaire préliminaire de la journée est disponible à cette adresse :

http://makemusicedmonton.com/musicians-schedule/.

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Éléments similaires (par tag)