Imprimer cette page

Jean-Sébastien Rioux, francophone, se présente à Calgary

Jean-Sébastien Rioux vient d’annoncer sa candidature pour devenir député à l’Assemblée législative de l’Alberta, dans la circonscription de Calgary - Mountain View. Retour sur le parcours de ce canadien francophone.

 

Il est assez rare qu’un francophone se présente à des élections en Alberta. C’est pourtant ce qu’a fait Jean-Sébastien Rioux, né à Québec et installé à Calgary depuis 7 ans. De 2006 à 2008, il était le chef de cabinet de Jim Prentice, alors ministre fédéral mais également ministre politique pour l’Alberta. « C’est dans ce cadre que j’ai visité l’Alberta et que je suis tombé amoureux de cette province… et d’une Albertaine ! », explique Jean-Sébastien Rioux.

 

Dans ses fonctions, le chef de cabinet retourne fréquemment en Alberta. « J’ai souvent eu l’occasion de rencontrer les travailleurs, les entrepreneurs et les dirigeants albertains ». À la fin du mandat, il décide de quitter Ottawa, mais plutôt que de retourner au Québec, il part s’installer à Calgary. « C’est une ville jeune et dynamique que j’ai aimé dès ma première visite en 2006 ». C’est à Calgary qu’il épouse sa compagne albertaine et que naissent leurs deux filles, âgées de (presque) 5 ans et de 3 ans et demi. « L’aînée a commencé la maternelle en immersion française et la plus jeune suivra l’an prochain ! », raconte-t-il.

 

Jean-Sébastien Rioux, qui a été soldat, puis professeur de Science politique, commence en Alberta une carrière dans le secteur privé, puis en 2012 il décide de prendre un poste de professeur à la School of Public Policy de l’Université de Calgary. À côté de son métier d’enseignant, il continue de militer activement pour le Parti progressiste-conservateur de l’Alberta et finit par annoncer en 2015 sa volonté de devenir député à l’Assemblée législative de l’Alberta.

 

« Je serai peut-être le seul francophone à se présenter aux prochaines élections à Calgary. Évidemment, les électeurs francophones ne vivent pas tous dans la circonscription que je brigue, sinon ce serait peut-être gagné d’avance ! », plaisante Jean-Sébastien Rioux. Le candidat de Calgary - Mountain View, par ailleurs membre de l’Alliance Française, veut montrer aux francophones qu’il est fier de ses racines canadienne-françaises. « J’enseigne le français à mes enfants à la maison. Ce n’est pas toujours facile quand le conjoint n’est pas francophone, mais on y travaille. C’est une richesse très importante à transmettre à nos enfants ».

 

Jean-Sébastien Rioux prend toujours plaisir à rencontrer des francophones, d’où qu’ils viennent. « À chaque fois que je détecte un accent et que je demande aux gens s'ils sont francophones, une lumière et un sourire s'allument et on cause en français comme si nous étions amis de longue date ! », raconte-t-il. « Chose certaine, si j'ai l'honneur d'être élu député à l'Assemblée législative de l'Alberta, les francophones de Calgary auront un des leurs pour représenter le fait français en Alberta. »

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Éléments similaires (par tag)