L’organisme Canadian Parents for French (CPF) Alberta vient de fêter ses 40 ans. En tant qu’association à but non lucratif formée de parents, CPF fait la promotion du français auprès de la communauté anglophone et francophile. Un nouveau fonds vient d’être créé par l’organisme, visant à accorder des bourses d’études en français aux jeunes anglophones. Une façon inclusive d’assurer l’avenir de la langue en milieu minoritaire.

cpf

Le 28 mars, le Plan d’action pour les langues officielles a été annoncé à Ottawa. Il annonce entre autres une stratégie nationale en immigration francophone qui vise à augmenter le nombre de nouveaux arrivants de langue française au pays. Deux spécialistes franco-albertains réagissent.

Alphonse Ahola 2

Le Plan d’action pour les langues officielles a été finalement dévoilé le 28 mars à Ottawa. Avec 2,7 milliards de dollars prévus pour 2018-2023, il constitue le plus gros investissement de l’histoire pour les langues officielles. La grande majorité des organismes communautaires francophones ont applaudi le Plan, et ont loué son approche du « par et pour ». Mais certains observateurs restent prudents, dans l’attente de détails sur sa mise en œuvre.

Francopresse 0401 Reactions Linda Cardinal

Avec l’annonce du Plan d’action pour les langues officielles le 28 mars dernier, beaucoup nourrissaient l’espoir que des fonds seraient alloués à la formation d’enseignants en français. Bien que Justin Trudeau et Mélanie Joly aient assuré vouloir endiguer le problème de la pénurie, le plan ne prévoit rien pour les institutions postsecondaires francophones, au grand dam du Campus Saint-Jean.

Campus Saint Jean

Samedi 21 octobre, l’Association de la communauté haïtienne de Calgary a fêté son 20e anniversaire. Deux décennies d’existence ont été célébrées avec une centaine de personnes dans la convivialité et la fierté. L’occasion de parler de cette communauté qui voit son pays d’origine faire face à de lourdes difficultés.

La plantation de George Bugnet, créée en 1905 par un pionnier franco- canadien de Rich Valley en Alberta, peut sembler de nos jours anodine aux yeux de certains visiteurs. Toutefois, pour un horticulteur avisé, ce lieu historique révèle une richesse inégalée : un bassin de plantes et d’arbres au génome particulièrement résistant. Une illustre sous-variété de pins sylvestre présente sur le site, pourrait bel et bien servir à reboiser une partie de l’Islande et de ses terres volcaniques.

Ce sera une rentrée colorée et profondément humaine pour Unis TV. Sa programmation 2017-2018 a été annoncée récemment et, entre les retours d’émissions à
succès et l’arrivée de nouveautés, le slogan ‘C’est bon d’se retrouver’ sonne comme une promesse. Anne Sérode, nouvelle directrice principale de TV5 Québec Canada et d’Unis TV, nous détaille la stratégie et le positionnement de la jeune chaîne au succès grandissant.

C’est un emblème historique de la ville d’Edmonton qui vient de fermer ses portes ce samedi 30 juin. Construit il y a plus de 100 ans, notamment par des francophones, le bâtiment a dû cesser ses activités, ne réussissant plus à attirer la clientèle. Les habitués trouvent ainsi, avec regret, porte close.

En réponse à l’annonce faite le 14 juin par le gouvernement de l’Alberta sur la politique en matière de francophonie, plusieurs organismes et associations communautaires réagissent. L’ACFA de Calgary, la Cité des Rocheuses et la clinique francophone de Calgary saluent tous la nouvelle mais attendent encore plus de la part des responsables politiques.

Samedi 8 juillet, de 9h du matin à 4h de l’après-midi, 40 enfants atteints de maladies chroniques seront les vedettes d’un camp de performance à Ortona Gymnastics, à Edmonton. Cette initiative, mise sur pied par deux jeunes étudiantes francophones en médecine à l’Université de l’Alberta, vise le temps d’une journée à changer les idées de ces enfants qui surmontent de rudes épreuves au quotidien.

Page 1 sur 21
Aller au haut