Francophonie albertaine

Bosalisi apporte son soutien aux écoles d’Afrique subsaharienne

 

Créée le 14 janvier 2014 et installée à la Cité francophone d’Edmonton, la fondation Bosalisi veut améliorer les conditions d’enseignement en Afrique subsaharienne, notamment en République démocratique du Congo. Sa directrice générale raconte.

« En septembre dernier, mon mari [Max Mubela] a été au Congo. Il a vu qu’il y avait beaucoup de souffrance, beaucoup de pauvreté et pas beaucoup de ressources pour les jeunes, surtout en milieu rural : des écoles qui n’ont pas de bancs, pas de tableaux… On écrit par terre ! » Maryse Kiese-Mubela a beau avoir passé les premières années de sa vie au Congo, elle n’a pas connu ce dénuement. « Quand tu rentrais à l’école, tu avais un nouvel uniforme, ton sac à dos, tes affaires… », se souvient-elle.  C’était il y a une vingtaine d’années, avant qu’elle ne déménage à Montréal, puis Edmonton.

Diaporama sonore | Les copains de Mallaig

 

L’événement Haying in the 30’s bat son plein depuis 15 ans durant la longue fin de semaine d’août. Non content d’avoir aidé plus de 4000 victimes du cancer, la fondation associée contribue également à recréer une ambiance de village d’antan, dont plusieurs rêvent encore aujourd’hui. Bienvenue à Mallaig. 
 

Laissant les véhicules motorisés derrières nous, une charrette tirée par un tracteur nous conduit sur le site du village, situé à quelques kilomètres de Saint-Paul. Tout de suite, je suis impressionnée par la grandeur du terrain et tous les moindres petits détails auxquels ont porté attention les créateurs de Haying in the 30’s.

Contenu de qualité, plateforme multimédia, présence en région

 

Le nom de la personne qui sera à la barre du journal Le Franco est désormais connu : Emma Ailinn Hautecoeur sera dès la fin juillet la nouvelle rédactrice en chef de la publication.

Heureuse de retourner dans les bureaux du Franco, pour lequel elle a écrit à titre de journaliste entre les mois de février et décembre 2013, c’est avec enthousiasme que la jeune femme parle de son nouveau rôle et de ses projets pour le Journal.


« Ma priorité numéro un sera de maintenir la qualité du contenu du Franco, annonce-t-elle d’emblée. Je veux continuer à couvrir les évènements de la communauté, tout en tentant d’aller chercher des sujets intéressants, qui pourraient toucher la francophonie albertaine et peut-être entamer un dialogue avec la francophonie canadienne. »

Météo

Abonnez-vous au Franco

Pour voir la version électronique, veuillez cliquer ici.

Abonnez-vous au Franco

Pour vous abonner à la version électronique, veuillez cliquer ici.