Yves Léveillé Quartet en tournée albertaine

Le pianiste compositeur Yves Léveillé et ses musiciens seront en spectacle à Calgary le 10 février, à Edmonton le 11 février, et finalement à Medicine Hat le 12 février, pour faire la promotion du dernier album du jazzman québécois, Chorégraphie.

« L’album est sorti fin 2010, mais nous n’avions pas eu l’occasion de venir dans l’Ouest canadien donc c’est notre chance, cette fois-ci de faire la promotion de l’album de ce côté du pays », explique l’artiste qui visitera l’Alberta pour une troisième fois en carrière.


Chorégraphie est un album mature qui est le résultat des dernières années de travail de l’artiste. L’album est nommé d’après une pièce qui s’y retrouve. « C’est une image forte du mouvement de la musique dans notre imaginaire. Toutes les pièces ont leur sens, leur histoire, et sont bien disposées dans l’évolution du disque. Je crois que le tout créé une belle chorégraphie », exprime Yves Léveillé.

Ce dernier ajoute s’inspirer beaucoup des mots et des métaphores lors de l’écriture de sa musique.

Pour réaliser son disque, Yves Léveillé s’est entouré de musiciens qui pourront bien servir sa musique, mais aussi avec qui il a des affinités. « Ce qui est bien avec un groupe régulier, c’est que tu apprends à connaitre les autres membres et tu finis par les deviner. J’ai eu plusieurs groupes jusqu’à maintenant, tous dédiés à ma musique dans un certain sens. Un quartette facilite les interactions, ça les rend plus intéressantes », avance le pianiste.

Pour avoir déjà fait partie d’un sextet, Yves Léveillé affirme qu’une formation réduite permet une écriture musicale plus ouverte et offre une meilleure visibilité à chacun des musiciens lors de performances.

Le compositeur a beau avoir la partition écrite devant lui lors de concerts, il rappelle que le jazz, par définition, est synonyme d’improvisation. « Avec l’expérience des représentations, on vient qu’à savoir où on s’en va, mais il y a toujours des éléments de surprise. Plus on connait la musique, plus on est à l’aise et plus on se permet d’improviser et de se surprendre », expose celui qui essaie de ne pas se restreindre dans son jeu lors de concerts.

Ayant vécu des expériences positives avec le public albertain qu’il qualifie de respectueux et attentionné envers sa musique, Yves Léveillé ne doute pas que sa visite dans l’Ouest soit favorable.

Un artiste ne fait pas seulement de la musique
M. Léveillé dit aimer la vie en tournée, bien que cela lui soit demandant. L’artiste a créé son propre organisme voué à la promotion et la diffusion de sa musique. Il doit donc assurer la direction de la tournée et voir aux aspects de gestion et d’administration des musiciens en déplacement. Ce qui l’a amené, avec les années, à développer une vision beaucoup plus large du métier d’artiste.

« Je ne le regrette pas, j’ai appris beaucoup en le faisant. L’important c’est de trouver un équilibre là-dedans. Je me considère comme un créateur, un compositeur et un arrangeur avant tout, alors je veux dédier la plus grande partie de mon temps à mon travail d’artiste », soulève-t-il.

Yves Léveillé affirme qu’avec les années, il sait de plus en plus saisir le moment opportun et diriger ses projets selon ses ambitions. Il avoue avoir moins de temps à consacrer à accompagner des chanteurs et chanteuses, étant de plus en plus sollicité par ses propres projets.

Il perçoit d’ailleurs son album Chorégraphie comme un potentiel d’ouverture sur des projets à venir. « Ça ouvre la porte à de nouveaux horizons, à d’autres opportunités. Ce n’est vraiment pas quelque chose de fermé pour moi », conclut l’artiste.

Yves Léveillé sera accompagné d’Alain Bastien, à la batterie, d’Adrian Vedady, à la contrebasse, et de Roberto Murray, au saxophone soprano, alto et baryton.
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Météo

Abonnez-vous au Franco

Pour voir la version électronique, veuillez cliquer ici.

Abonnez-vous au Franco

Pour vous abonner à la version électronique, veuillez cliquer ici.